La forêt, bien plus que des arbres

Glossaires

Glossaire 1 : Termes forestiers

  • A
  • B
  • C
  • D
  • E
  • FG
  • HIJ
  • K à N
  • OP
  • QR
  • ST
  • U à Z

Acre

Ancienne unité de mesure de superficie correspondant à environ 43 000 pieds carrés ou 4 000 mètres carrés.

Aire de distribution (de répartition)

1. Zone dans laquelle une plante vit et se reproduit naturellement.
2. Distribution géographique connue d'une plante ou d'un animal pendant une période définie.

Aménagement écosystémique

Type d'aménagement où l'on tente de simuler les processus écologiques afin de maintenir une bonne diversité dans les paysages naturels et leur répartition, et d'assurer ainsi la pérennité des écosystèmes forestiers et des processus qui s'y déroulent.

Aménagement forestier durable

Régime d'aménagement d'un territoire forestier qui vise à maintenir les capacités de production et de renouvèlement de même que la diversité génétique, spécifique et écologique des écosystèmes forestiers.

Aménagement multiressources

Le fait d'aménager la forêt en tenant compte de l'ensemble de ses ressources. Au lieu de viser seulement la production de matière ligneuse, il cherche à conserver la faune terrestre et aquatique et à améliorer ses conditions de vie.

Anisotrope

Se dit d'un corps qui ne possède pas les mêmes propriétés physiques et mécaniques dans toutes les directions. Ex. le bois

Anthropique

Se dit de matériaux fabriqués ou modifiés par l'homme et dont les propriétés physiques ont été fortement altérées.

Autotrophe

Qui peut utiliser le carbone minéral (ex. NH4 ou NO3) comme source principale de carbone et qui peut utiliser comme source d'énergie l'oxydation d'éléments minéraux (chimiotrophe) ou l'énergie lumineuse (phototrophe) pour subvenir à ses besoins.

Bande riveraine

Une zone de végétation d'une largeur minimale de 10 à 15 mètres entre le milieu aquatique et le milieu terrestre. Naturelle, laissée à elle-même, elle remplit de multiples fonctions écologiques nécessaires au bon fonctionnement des écosystèmes aquatiques et au maintien de l'intégrité de leurs communautés biologiques.

Bassin versant

Région drainée par une partie ou par la totalité d'un ou plusieurs cours d'eau déterminés. Ex. bassin versant de la rivière Saint-François

Biodiversité

Variété, distribution et abondance des animaux, plantes et microorganismes, des fonctions et processus écologiques qu'ils réalisent et de la diversité génétique qu'ils englobent, à l'échelle locale, régional ou du paysage.

Biomasse forestière

Constituée de toutes la flore et la faune retrouvées dans un écosystème forestier, incluant, par exemple, les champignons et les insectes. Habituellement, la biomasse forestière fait référence aux arbres et à leurs parties, troncs, branches, feuilles, cimes, souches et racines, qui seront destinés à la production d'énergie.

Bois composite

Bois fabriqué à base de particules de bois recyclées mélangées avec des résines polymères leur conférant résistance et flexibilité.

Bois d'apparence

Un grand nombre de produits finis en bois de résineux ou de feuillu. Il désigne en particulier les bois traités à usage extérieur, bardages, éléments décoratifs, moulures, composantes de portes et de fenêtres, revêtements de plancher et composantes de meuble.

Bouture

Partie d'une tige, d'un rameau, d'une racine, etc., détachée d'une plante et employée pour produire une nouvelle plante du même génotype (un clone).

Caduc

Se disent des feuilles et des organes qui se détachent de la plante à la fin de la saison de croissance. Ex. les feuilles des arbres qui tombent à l'automne

Cambium

Couche de cellules non différenciées située entre bois et liber qui est en division active. Les nouvelles cellules produites par cette couche vont se différencier et accroitre le diamètre de l'arbre.

Canopée

La partie supérieure de la forêt, la tête des arbres les plus hauts de la forêt qui sont directement en contact avec l'atmosphère au-dessus de la forêt.

Cellulose

Hydrate de carbone qui est le principal constituant chimique du bois et qui forme la structure des cellules du bois.

Certification forestière

Norme de certification environnementale détenue par certaines entreprises forestières. Pour obtenir cette certification, les entreprises doivent démontrer qu'elles aménagent les forêts et utilisent les ressources forestières selon les principes d'aménagements durables des forêts. De plus, le maintient de la certification nécessite un suivit régulier des techniques utilisées par l'entreprise.

Chablis

Arbres, ou groupe d'arbres, renversés, déracinés, rompus par le vent ou brisés sous le poids de la neige, de la glace, ou de l'âge.

Changement climatique

Tendance climatique (ex. précipitations, température, rayonnement, vent ou ennuagement) s'éloignant considérablement des valeurs moyennes précédemment enregistrées et qui semble perdurer, entrainant des modifications des écosystèmes et des activités socioéconomiques.

Chicot

Arbre mort ou partie d'arbre mort encore debout.

Classe de densité

Mesure qualitative décrivant le couvert forestier d'une surface donnée du point de vue de la fermeture du couvert, du nombre d'arbres, de la surface terrière ou du volume, par rapport à une norme préétablie.

Climat

Ensemble de conditions météorologiques caractérisant les états de l'atmosphère, leur succession et leur fréquence en un lieu donné et sur une longue période.

Cohorte

Groupe d'arbres qui se développent après une perturbation, généralement du même âge, mais qui peut aussi comprendre des semis et des rejets d'une variété d'âges ainsi que des arbres qui étaient présents avant la perturbation.

Conifère

Arbre ou arbuste du groupe taxonomique des gymnospermes qui conserve généralement se feuilles en hiver et qui, dans la plupart des cas, possède des graines insérées dans des cônes.

Contrat d'approvisionnement et d'aménagement forestier

Un mode d'attribution du bois de la forêt du domaine public québécois. Ce contrat est destiné aux titulaires de permis d'usine de transformation du bis. Le détenteur d'un tel contrat se voit attribuer un volume de bois d'essences déterminées.

Cotylédon

Feuille embryonnaire formée dans la graine qui, le plus souvent, renferme des matières nutritives.

Couvert forestier

Ensemble des arbres d'un site forestier. Le couvert forestier est qualifié d'ouvert lorsqu'il est possible d'apercevoir le ciel entre les arbres, sinon il est dit fermé.

Cycle du carbone

Cycle dans lequel le gaz carbonique est fixé lors de la photosynthèse ou la chimiosynthèse par l'action des végétaux ou des microorganismes, consommé sous forme d'hydrates de carbone, de protéines et de lipides par la plupart des animaux et plantes non chlorophylliennes, et finalement retourné à son état originel par la respiration des êtres vivants et la putréfaction des plantes et des animaux morts.

Débardage

Opération qui consiste à transporter les arbres abattus ou les billes de la forêt jusqu'à une route carrossable ou jusqu'à une rivière où ils seront flottés.

Décidu

Se dit d'un arbre dont les feuilles se détachent et tombent à la fin de la saison de croissance. Ex. l'érable à sucre

Développement durable

Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la possibilité pour les générations à venir de satisfaire les leurs. Le développement durable vise à satisfaire les besoins fondamentaux de tous et à fournir à chacun la possibilité de vivre une vie meilleure selon ses aspirations.

Domaine bioclimatique

Territoire caractérisé par la nature de la végétation de fin de succession exprimant l'équilibre entre le climat et les sites mésiques.

Drageon

Pousse naissant au-dessous du niveau du sol, soit d'une racine, soit d'un rhizome.

Éclaircie

Coupe partielle ou méthode d'espacement pratiquée dans un peuplement non arrivé à maturité, destinée à accélérer la croissance des arbres restants. Il existe plusieurs types d'éclaircie : chimique, commerciale, en rangée, génétique, jardinatoire, libre, naturelle, par espacement, par le bas, par le haut, précommerciale, systématique.

Écosystème

Système fonctionnel constitué d'une communauté d'êtres vivants et de leur environnement.

Écosystème forestier exceptionnel

Écosystème forestier possédant, notamment, un caractère rare ou ancien et présentant un intérêt particulier pour la conservation de la diversité biologique.

Ensemble physiographique

Portion de territoire caractérisé par un agencement particulier des principales composantes du relief (altitude, dénivellation et pente). L'ensemble physiographique, qui est représenté sur des cartes à l'échelle 1/250 000, regroupe des districts présentant des similarités du point de vue du relief. Ex. Plateforme appalachienne

Ensemencement

Dissémination de graines à la main ou à la machine dans le processus de régénération. Il existe plusieurs types d'ensemencement : à la volée, aérien, direct, en ligne, en rangée, hydraulique, naturel, par bandes, sous abri, sous couvert, sur plateaux.

Épidémie

Développement d'une population végétale, animale ou virale qui s'accroit rapidement jusqu'à un niveau anormalement élevé et généralement nuisible.

Équienne

Se dit d'un peuplement forestier dont les arbres sont sensiblement du même âge.

Érablière

Peuplement feuillu dominé par l'érable à sucre.

Érosion

1) Usure du relief terrestre par les eaux courantes, le vent, la glace ou par d'autres agents géologiques, y compris des processus comme la reptation gravitationnelle
2) Décollement et transport du sol ou de la roche par l'eau, le vent, la glace ou la gravité.

Espèce exotique

Espèce introduite d'un pays étranger ou croissant hors de son aire de distribution naturelle.

Espèce indigène

Espèce qu'on trouve normalement dans un écosystème donné.

Espèce menacée

Toute espèce indigène animale ou végétale qui sera vraisemblablement menacée d'extinction au Canada si les facteurs qui la rendent vulnérable ne sont pas éliminés.

Espèce vulnérable

Espèce qui est particulièrement en péril à cause du nombre limité d'individus ou de son aire de répartition restreinte, due à la perte d'habitat ou à toute autre raison.

Eutrophisation

Désigne originellement le caractère eutrophe d'un milieu aquatique, c'est-à-dire la richesse en éléments nutritifs. À partir des années 1970, le terme a été employé pour qualifier la dégradation des lacs par excès de nutriments (azote, carbone, et phosphore).

Évapotranspiration

Processus combinés par lesquels l'eau est transportée de la surface terrestre à l'atmosphère. Cette eau provient à la fois de l'évaporation des liquides et des solides et de la transpiration des plantes.

Exploitation forestière

1. Coupe et enlèvement des arbres dans une région forestière.
2. Ensemble des opérations comprenant la récolte du bois, le débusquage, la vidange, le façonnage et la transformation partielle des arbres, des grumes et d'autres produits forestiers, la récupération des sous-produits.

Ferme forestière

C'est une terre à bois privée que l'on entretient comme un jardin potager pour qu'il y ait toujours des arbres à cueillir et d'autres en croissance.

Feuillu

Arbre angiosperme portant des feuilles à limbes relativement larges qui, dans les régions tempérées, tombent normalement tous les ans.

Fiducie foncière

C'est une société privée, à but non lucratif, dont la mission première est la protection de ressources naturelles, telles que des territoires agricoles ou forestiers ou encore des sites naturels, historiques ou récréatifs.

Fixation

Processus dans un sol par lequel certains éléments chimiques essentiels à la croissance des plantes sont convertis d'un état soluble ou échangeable à un état beaucoup moins soluble ou non échangeable. Ex. la fixation du carbone

Foresterie

Ensemble des sciences, des arts et des activités, qui ont pour objet la conservation, l'aménagement, la gestion des forêts et des domaines forestiers ainsi que leur création, en vue de la consommation et du renouvèlement de leurs ressources matérielles et immatérielles. Il existe différents types de foresterie : à objectifs multiples, à rendement soutenu commercial, de plantation, durable, extensive, industrielle, intensive, rurale, sociale, urbaine.

Forêt boréale

Une des trois zones forestières dans le monde; elle est située dans les régions nordiques et est caractérisée par la prédominance de conifères.

Forêt habitée

Un espace forestier adjacent aux territoires municipaux, territoires que les collectivités perçoivent généralement comme leur milieu de vie traditionnel. Il s'agit d'une approche de développement régional qui, dans ses grandes lignes, vise à accroitre l'activité économique d'un territoire forestier en amenant la population à participer à sa gestion et à la mise en valeur de l'ensemble de ses ressources.

Forêt méridionale

Fais référence à un territoire forestier possédant des caractéristiques semblables au niveau de l'aspect juridique et de sa nature biologique. Ex. La forêt méridionale des Cantons de l'Est est à la fois feuillue/mixte et de tenure privée.

Fut

Axe principal d'un arbre capable de produire des billes de sciage, des billes de placage, de grands poteaux ou du bois à pâte.

Gestion intégrée ou Aménagement intégré des ressources

Il s'agit d'une démarche qui vise à réunir, autour d'une même table, différents utilisateurs de la forêt avec le dessein de convenir du meilleur scénario pour mettre le territoire en valeur.

Grume

Tronc d'un arbre abattu détaché de sa partie attenante aux racines, écimé et ébranché.

Habitat

Milieu naturel où vit un organisme ou une population. Le terme désigne non seulement le lieu, mais aussi les ressources nécessaires à l'organisme ou la population pour survivre, s'alimenter et se reproduire.

Habitat faunique

Milieu dans lequel une espèce animale donnée trouve l'abri et la nourriture nécessaires à sa survie, de même que les conditions propices à sa reproduction. Au Québec, l'habitat faunique est un type d'aires protégées. Dans ce cas, l'habitat en question fait référence à un habitat de haute qualité ou l'habitat d'une espèce menacée ou vulnérable.

Hectare

Unité métrique de superficie, qui correspond à 100 mètres sur 100 mètres (10 000 m2) ou 2 471 acres.

Hémicellulose

Polyholosides présents dans les membranes intercellulaires et les parois cellulaires des plantes. Facilement décomposables par de l'acide dilué, ils donnent plusieurs types de sucres simples.

Hétérotrophe

Se dit d'un organisme qui ne peut utiliser les composés minéraux comme seule source d'énergie et dont la nutrition exige l'absorption de matières organiques.

Hygroscopicité

Capacité d'une substance à absorber et à retenir l'humidité.


Industrie du bois de sciage

Secteur de l'industrie forestière qui a pour objet la transformation des grumes en sciages marchands et en produits secondaires.

Inéquienne

Se dit d'un peuplement forestier dont les arbres sont d'âges nettement différents.

Insecte ravageur

Insecte capable de nuire à un peuplement forestier.

Inventaire forestier

Relevé d'une zone forestière visant à préciser des données comme la superficie, l'état, la composition, la densité et les essences, pour des fins précises comme la planification, l'achat, l'évaluation, l'aménagement ou la récolte.

Lignine

Mince couche de cémentation entre les cellules, localisée principalement dans la paroi secondaire et la lamelle centrale.

Lignocellulose (matière ligneuse)

Matière solide dont le bois est fait, qui correspond généralement à la substance exempte de produits extractibles qui compose les parois cellulaires.

Marcotte

Branche tenant à la plante mère et couchée en terre pour qu'elle s'enracine et produise un nouveau sujet (un clone) après séparation de la plante mère.

Microorganisme

Organisme microscopique uni- ou multicellulaire, comme les bactéries, les virus, les levures, les algues, les champignons et les Protozoaires.

Milieu humide

Territoire saturé d'eau assez longtemps pour que s'installent des sols hydromorphes, une végétation hydrophile et différentes formes d'activités biologiques adaptées aux milieux humides ou aquatiques.

Nanomatériau

Un nanomatériau (ou nanotechnologie) est un matériau, de tout type (métallique, organique, céramique, polymère) restructuré à un niveau atomique ou moléculaire (de l'ordre de 1 à 100 nanomètres) sous la forme de nanoparticule, de nanotube, de nanofibre ou de nanofilm. À cette échelle, ses propriétés physicochimiques sont très différentes de celles usuellement connues à l'échelle « courante », et des applications nouvelles peuvent donc être envisagées, notamment dans le domaine de la mécanique.

Nappe phréatique

Niveau supérieur d'une eau souterraine dormante ou naturellement mobile sous laquelle le sol est saturé d'eau, excepté là où cette surface est imperméable.

Niche écologique

Cadre écologique auquel un organisme, une espèce, une population ou un groupe d'espèces sont adaptés. Milieu de vie normal d'une espèce, définis par l'ensemble des conditions physiques et géographiques qui le caractérisent.

Parc provincial

Catégorie de zone protégée dont l'objectif est de protéger les zones naturelles, esthétiques et remarquables d'intérêt provincial, national ou international à des fins scientifiques, éducatives et récréatives. Il s'agit d'aires naturelles relativement grandes où l'activité humaine n'a pas eu d'influence majeure et où il est interdit de prélever quoi que ce soit à des fins commerciales.

Pertubation

Dérangement ou bouleversement dans l'évolution naturelle de la végétation, du sol ou d'un autre élément de l'écosystème. Une perturbation peut être d'origine naturelle (feux, épidémies, chablis, etc.) ou anthropique (coupes, etc.).

Pessière

Peuplement résineux dominé par l'épinette noire ou rouge.

Peuplement

Ensemble d'arbres ayant une uniformité jugée suffisante quant à sa composition floristique, sa structure, son âge, sa répartition dans l'espace, sa condition sanitaire, etc., pour se distinguer des peuplements voisins, et pouvant ainsi former une unité élémentaire sylvicole ou d'aménagement.

Photosynthèse

Production de composés organiques, notamment de glucides, dans les cellules chlorophylliennes des végétaux à partir de dioxyde de carbone, d'eau et d'enzymes en présence de lumière comme source d'énergie.

Pinède

Peuplement résineux dominé par le pin. Ex. Pinède grise (pin gris)

Plan d'aménagement forestier

Plan général visant l'aménagement d'un territoire forestier, qui couvre habituellement une révolution entière et comprend les objectifs, les activités prescrites et les normes à suivre pour atteindre les buts visés.

Pollinisation

Dépôt du grain de pollen sur l'organe réceptif femelle d'une plante.

Pool génétique (réservoir de gènes)

Tous les gènes d'une espèce, d'une sous-espèce, ou d'un groupe d'organismes se reproduisant entre eux.

Possibilité forestière

Volume maximal de bois qu'un producteur peut prélever annuellement et à perpétuité, dans une aire donnée, sans en réduire la capacité de production.

Potasse

Un minerai composé de carbonate et de chlorure de potassium. La potasse était autrefois obtenue par macération de cendres végétales dans l'eau. Elle est utilisée pour la confection de produits de nettoyage et comme engrais.

Pourvoirie

Au Québec, établissement qui offre des installations et des services pour la pratique de la chasse, de la pêche et du piégeage. Les services généralement offerts par la pourvoirie comprennent l'hébergement, le transport, la location d'équipements, les services de guides et, éventuellement, les services relatifs à la pratique d'autres activités récréatives.

Puits de carbone

Zone où le taux d'absorption du carbone par les organismes vivants excède le taux de rejet; le surplus est séquestré activement sous forme organique ou inorganique.

Rameau

Jeune branche chez les végétaux ligneux.

Ravageur

Organisme, insecte, pathogène, mammifère capable de nuire à un peuplement forestier.

Reboisement

Reconstitution du couvert forestier par des moyens naturels ou artificiels, tels la plantation et l'ensemencement.

Régénération naturelle

Renouvèlement du couvert arboré par l'établissement naturel de jeunes arbres.

Régénération feuillue

Peuplement feuillu en régénération (type de couvert feuillu et entre 2 et 7 m de hauteur).

Régénération mélangée

Peuplement mélangé en régénération (type de couvert mélangé et entre 2 et 7 m de hauteur).

Régénération résineuse

Peuplement résineux en régénération (type de couvert résineux et entre 2 et 7 m de hauteur).

Rejet

Pousse adventive issue de la souche d'une plante ou d'un arbre.

Réseau hydrographique

Ensemble des cours d'eau (fleuves, rivières, ruisseaux, etc.) permanents ou temporaires qui drainent une région plus ou moins étendue.

Réserve écologique

Au Québec, territoire constitué à même les terres publiques en vue de la conservation de ce territoire à l'état naturel, de la sauvegarde des espèces animales et végétales menacées, de la recherche scientifique et de l'éducation.

Réserve faunique

Territoire constitué en vue de la protection de la faune, où l'utilisation des ressources est règlementée.

Réserve forestière

Territoire désigné et constitué en vertu d'une loi ou d'un règlement afin de lui offrir la protection souhaitée, légale ou autre.

Réserve naturelle aménagée

Catégorie de zone protégée dont l'objectif des d'assurer les conditions nécessaires pour protéger des espèces, des groupes d'espèces, des communautés biotiques ou des réalités physiques de l'environnement qui présentent une certaine importance, lorsque ceux-ci ont besoin de l'intervention humaine pour continuer d'exister. L'exploitation contrôlée de certaines ressources peut être permise.

Réserve naturelle intégrale

Catégorie de zone protégée dont les objectifs sont de protéger la nature et éliminer tout dérangement des phénomènes naturels afin de disposer d'exemples écologiques représentatifs du milieu naturel à des fins scientifiques, de suivit environnemental et d'éducation et afin de maintenir les ressources génétiques dans un état dynamique et évolutif.

Résineux

Groupe d'arbres, d'arbustes et d'arbrisseaux (gymnospermes) contenant de la résine, produisant des cônes et possédant pour feuilles des aiguilles ou des écailles.

Respiration

Chez les végétaux, processus qui comprend la décomposition de substances à base de carbone (respiration de maintien ou de croissance) ainsi que certaines réactions lors de la photosynthèse (photorespiration), et qui occasionne le rejet de dioxyde de carbone.

Ressource forestière

Toutes les ressources et les valeurs associées aux écosystèmes forestiers, qu'elles soient biotiques (vivant) ou abiotiques (inerte ex. roche), sociales ou économiques, y compris les animaux, les arbres, les autres espèces végétales, le sol, l'eau et l'air, ainsi que les valeurs récréatives, spirituelles et patrimoniales.

Ressource récréative

Caractéristique récréative, panorama, milieu sauvage ou paysage qui ont une valeur récréative, ou installation de loisirs.

Ressource renouvelable

Ressource dont les stocks sont disponibles pour l'utilisation à différents intervalles de temps et dont l'utilisation actuelle ne réduit pas les disponibilités futures.

Sapinière

Peuplement résineux dominé par le sapin ou l'épinette blanche.

Sédiment

Matériel solide déposé après avoir été en suspension dans un liquide.

Sempervirente (arbre à feuillage persistant)

Arbres dont les feuilles ou les aiguilles demeurent en place toute l'année, sans chute périodique marquée.

Surface foliaire

C'est la surface totale des feuilles directement éclairée par les rayons du soleil.

Sylviculture

Art et science qui s'intéressent à l'établissement, à la croissance, à la composition, à la santé et à la qualité des forêts et des territoires forestiers afin de répondre, sur une base durable, aux divers besoins et valeurs des propriétaires et de la société.

Tégument

Enveloppe de la graine.

Tenure privée

Terrain appartenant à une personne physique ou morale.

Tenure publique

Au Canada, terre publique dont la gestion relève des gouvernements fédéraux, provinciaux et territoriaux.

Unité d'aménagement forestier

Superficie d'un terrain forestier exploité comme unité pour produire un rendement soutenu de matière ligneuse et autres ressources s'il y a lieu. Cette unité peut recouvrir la totalité d'une province ou d'un territoire, une subdivision provinciale d'aménagement, une concession forestière, etc.

Valeur ajoutée

Procédé conférant une valeur accrue à un produit primaire au fur et à mesure qu'il franchit diverses étapes de transformation.

Végétation

Ensemble des plantes qui poussent sur un territoire.

Verglas

Dépôt de glace, généralement homogène et transparent, provenant de la congélation de gouttelettes de bruine ou de gouttes de pluie, en surfusion, sur les objets dont la surface est à une température inférieure à 0 degré C ou très peu supérieure.

Zone d'exploitation contrôlée

Territoire établi par le gouvernement québécois et destiné au contrôle du niveau d'exploitation des ressources fauniques.

Liste complète des termes forestiers (PDF 582 Ko)

Glossaire 2 : Termes forestiers en images

  • Écorce
  • Aiguille
  • Cône
  • Feuille - disposition
  • Feuille - forme
  • Fruit
  • Cicatrice
  • Rameau

1 : Plaques écailleuses avec crêtes

2 : Plaques écailleuses sans crêtes

3 : Lanières écailleuses

4 : En feuillets

5 : Lisse (sans plaques, lanières, feuillets)

6 : Avec crêtes (sans plaques, lanières, feuillets)

types d'écorce
écailles et épines
tpe de cône et pédoncule cône

Type de feuilles et disposition sur le rameau

lobe des feuilles, forme des feuilles et contour des feuilles

Exemples de formes de feuilles

type de fruits
Content 7cicatrice foliaire

Identification des parties du rameau d’un feuillu l’hiver

Liste complète des schémas des termes forestiers (PDF 2,7 Mo)

Glossaire 3 : Traitements sylvicoles

  • AB
  • C
  • DE
  • F à M
  • N à Z

Brulage dirigé ou brulage contrôlé

L'utilisation délibérée du feu, sur une superficie prédéterminée et dans des conditions prescrites à des fins d'aménagement forestier ou faunique.

Coupe avec protection de la régénération et des sols

Coupe de la totalité des arbres des essences commercialisables de 10 cm et plus d'un peuplement, effectuée d'un seul tenant en prenant toutes les précautions requises pour ne pas endommager la régénération préétablie et pour protéger les sols.

Coupe d'amélioration

Coupe effectuée dans un peuplement inéquienne dégradé pour extraire les arbres dont le diamètre est élevé, favorisant ainsi le rajeunissement du peuplement. Après la réalisation du traitement, on doit retrouver au moins la même proportion d'arbres de qualité qu'avant pour assurer le maintien sinon l'amélioration de la qualité de ces peuplements.

Coupe d'éclaircie commerciale

Coupe partielle d'arbres commercialisables pratiquée dans un peuplement équienne qui n'a pas atteint la maturité. Cette coupe est destinée à accélérer l'accroissement du diamètre des arbres résiduels, et par une sélection convenable, à améliorer la qualité du peuplement.

Coupe d'éclaircie précommerciale

Coupe pratiquée dans un jeune peuplement d'arbres qui nuisent aux arbres d'avenir, en régularisant l'espacement entre les tiges. Aucune récolte commerciale.

Coupe de jardinage

Coupe périodique d'arbres choisis individuellement ou par petits groupes dans un peuplement inéquienne, pour l'amener ou le maintenir dans une structure jardinée en assurant les soins culturaux nécessaires aux arbres en croissance et en favorisant l'installation de semis. Elle nécessite la récolte des arbres de divers diamètres.

Coupe de préjardinage

Coupe périodique d'arbres choisis individuellement ou par petits groupes dans un peuplement inéquienne dont la densité est trop faible pour exécuter une coupe de jardinage. Ce traitement vise à amener le peuplement à une structure propice au jardinage, en assurant les soins culturaux nécessaires aux arbres en croissance et en favorisant l'installation de semis. Elle nécessite la récolte des arbres de divers diamètres.

Coupe de récupération

Coupe d'arbres morts, mourants ou en voie de détérioration (ex. parce qu'ils sont sur le déclin [surannés] ou endommagés par le feu, le vent, les insectes, les champignons ou tout autre agent), avant que leur bois ne perde toute valeur économique.

Coupe de régénération

Toute récolte d'arbre pratiquée dans un peuplement pour provoquer la régénération déjà présente. La coupe progressive, la coupe par bandes et la coupe par trouée sont des coupes de régénération.

Coupe finale

Étape finale de la coupe progressive. Cette coupe consiste à récolter les derniers semenciers lorsque la régénération est bien établie.

Coupe par bandes avec protection de la régénération et des sols

Coupe de la totalité des arbres des essences commercialisables de 10 cm et plus d'un peuplement, en prenant toutes les précautions requises pour ne pas endommager la régénération préétablie et pour protéger les sols. Cette coupe est effectuée par bandes (lisères variables selon le type de peuplement) pour y favoriser la régénération.

Coupe par trouées avec protection de la régénération

Coupe de la totalité des arbres des essences commercialisables de 10 cm et plus d'un peuplement, réalisée en prenant toutes les précautions requises pour ne pas endommager la régénération préétablie et pour protéger les sols. Cette coupe est effectuée sur des superficies de dimensions limitées, dont le périmètre doit être irrégulier (trouée), pour y promouvoir la régénération.

Coupe partielle

Terme général décrivant toute coupe enlevant une partie des arbres du peuplement.

Coupe progressive d'ensemencement

L'une des coupes successives, entreprise dans un peuplement équienne arrivé à maturité, qui permet l'ouverture du couvert forestier afin de créer des conditions favorables à la régénération naturelle des arbres conservés comme semenciers.

Coupe sélective

Terme général décrivant toute coupe enlevant une partie des arbres d'un peuplement en fonction d'objectifs précis.

Coupe partielle

Terme général décrivant toute coupe enlevant une partie des arbres d'un peuplement.

Déblaiement

La mise en andains ou en tas de la matière ligneuse non commercialement utilisable pour faciliter la mise en terre de plants ou le passage d'un scarificateur.

Déblaiement d'hiver avec lame tranchante

Le déblaiement est effectué lorsque le sol est gelé à l'aide d'un tracteur muni d'une lame tranchante pour éliminer toute végétation et enlever la matière organique trop épaisse.

Débroussaillement 

Action d'enlever, par des moyens mécaniques ou manuellement, la végétation herbacée et ligneuse indésirable.

Dégagement de la régénération ou dégagement de plantation 

Action de libérer (dégager) des semis ou de jeunes plants de la concurrence végétale la plus voisine en éliminant la végétation qui les entoure de trop près ou la domine. Ce traitement sylvicole se réalise par le recours à des outils comme la scie circulaire et le sécateur (dégagement mécanique) ou par l'utilisation de phytocides (dégagement chimique).

Dépressage

Éclaircie pratiquée sur de jeunes semis à la suite d'un ensemencement.

Désherbage

Opération culturale réalisée avant le stade de gaulis qui consiste à réduire ou à supprimer la végétation herbacée indésirable, sans égard à la classe de cime.

Drainage

Ensemble des travaux (creusage de fossés, aménagement de bassins de sédimentation, etc.) effectués en vue de réduite l'humidité du sol, en favorisant l'écoulement des eaux de surface et d'infiltration, pour améliorer les conditions de croissance des arbres, l'établissement de la régénération et maintenir ou accroitre la productivité du site après coupe.

Éducation des peuplements

Tous traitements sylvicoles ayant pour but d'améliorer l'accroissement et le développement des arbres individuels désirés dans les peuplements.

Enrichissement 

Augmentation du pourcentage d'essences ou de génotypes souhaités ou de la biodiversité d'une forêt par la plantation intercalaire.

Ensemencement (artificiel)

Opération d'épandage de semences d'arbres par voie aérienne ou terrestre, ou à l'intérieur de minis serres en vue d'assurer la régénération.

Fertilisation

L'application d'engrais chimique ou organique pour augmenter la capacité de production du sol.

Haubanage

Action de renforcer ou de maintenir des branches, des tiges ou des troncs d'arbre au moyen de haubans.

Hersage

Opération effectuée à l'aide d'une herse forestière et qui consiste à broyer les rémanents, à incorporer la matière organique aux horizons minéraux de surface et à ameublir le sol.

Labourage

Opération qui consiste à ameublir les sols compacts ou à déraciner les plantes indésirables au moyen d'une charrue à versoir simple ou double, ou d'accessoires semblables tirés par un bouteur ou autre machinerie.

Plantation

La mise en terre de boutures, de plançons, de plants à racines nues ou de plants en récipients pour la production de matière ligneuse.

Préparation de terrain

Opération (scarifiage, labourage, hersage, déblaiement, brulage dirigé et drainage) visant à préparer un terrain forestier de façon à favoriser l'ensemencement naturel, l'ensemencement artificiel ou la plantation.

Reboisement

Reconstitution du couvert forestier par des moyens naturels ou artificiels, tels la plantation ou l'ensemencement.

Regarnis de la régénération naturelle

Opération qui consiste à parfaire une régénération insuffisante par plantation ou ensemencement.

Scarifiage

L'ameublissement du sol pour favoriser la régénération naturelle ou artificielle d'arbres d'essences désirées.

Liste complète des termes de traitements sylvicoles (PDF 598 Ko)

Sources : GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. 1999. Guide Ressource, région de l'Estrie. Ministère des Ressources naturelles, 44p.
ORDRES DES INGÉNIEURS FORESTIERS DU QUÉBEC. 2003. Dictionnaire de la foresterie, Éd. Spéciale XIIe Congrès forestier mondial, Bibliothèque nationale du Canada, 744p.